Sylvie Vartan - Filmographie Années 60

Filmographie

Années 60

Sylvie Vartan

UN CLAIR DE LUNE A MAUBEUGE (1962)

De Jean Chérasse (sortie nationale le 19/12)
Distribution : Claude Brasseur (Walter)/Jean Carmet (Le chauffeur)/Jacques Dufilho (Le directeur de la Maison de la Radio)/Bernadette Lafont (Charlotte)/Jean Lefebvre (Un mineur)/Robert Manuel (Le directeur de la maison de disques "Superdisco")/Maria Pacôme/Pierre Perrin/Jean Richard (Philibert)/Henri Salvador/Michel Serrault (Charpentier)/Sylvie Vartan (La chanteuse de rock)
Chansons du film : "Clair de lune à Maubeuge" par Bourvil
"Dédé sert des desserts" par Sylvie Vartan (qui tient avec humour le rôle d'une débutante lancée comme un produit par sa maison de disques)

Sylvie Vartan Sylvie Vartan

JUST FOR FUN (1963)

Film belge (inédit en France) produit par Milton Subotsky et réalisé par Gordon Flemyng
Distribution : Mark Winter/Cherry Rolland/Alan Freeman
Numéros chantés de Richard Anthony/Billy Bridge/Les Chaussettes noires
Sylvie y chante "M'amuser" et "Dansons"

Sylvie Vartan Sylvie Vartan

D'OU VIENS-TU, JOHNNY? (1963)

De Noël Howard

Produit par Hoche Productions/SNC
Musique : Eddie Vartan
Distribution : Johnny Hallyday/Pierre Barouh/Daniel Cauchy/Évelyne Dandry/Jean-Jacques Debout/Pascal Duffard/Jean Franval/André Pousse/Jean-Marie Rivière/Fernand Sardou/Hélène Tossy/Henri Vilbert
Synopsis : Johnny est un jeune Parisien au cœur pur, passionné de rock'n'roll. Le sous-sol d'un bar lui sert de salle de répétition avec ses musiciens, en échange de menus services rendus au patron, M. Franck. S'apercevant être en fait manipulé par des truands, il se révolte et jette à la Seine un chargement de drogue qu'il était chargé de convoyer à son insu. Menacé de mort, il part se réfugier auprès des siens en Camargue où le rejoindra la jolie Gigi (incarnée par Sylvie qui chante "A plein coeur")

Sylvie Vartan

CHERCHEZ L'IDOLE (1964)

De Michel Boisrond
Distribution : Frank Alamo/Charles Aznavour/Mylène Demongeot/Pierre Doris/Johnny Hallyday/Eddy Mitchell/Dany Saval/Nancy Holloway
Synopsis : La grande vedette de cinéma Mylène Demongeot emménage dans une nouvelle et belle demeure à côté du bois de Boulogne. Sa maison en travaux est envahie par une armée d’ouvriers. Mylène est invitée par le Général (de Gaulle donc !) pour assister dans 3 jours à une réception qui aura lieu au Palais de l'Élysée. Elle demande à sa femme de chambre Gisèle de préparer sa tenue de gala pour ce jour-là et de veiller sur le petit cœur en diamant qu’elle voudrait porter à cette occasion (une bagatelle de 500 000 francs de l’époque, soit quelque 76 000 euros). Entre-temps, elle doit s’absenter pour se rendre à Cannes pour un événement cinématographique. Richard, un gentil ouvrier carreleur œuvrant dans la maison de la star, exaspéré par Corinne, son ambitieuse et casse-pieds de petite amie, a incidemment appris par Gisèle l’existence du fameux bijou… Il dérobe le petit cœur, mais Gisèle s’aperçoit immédiatement de sa disparition et, quand la police fait irruption, Richard n’a que le temps de se réfugier dans l’entrepôt le plus proche, celui d’un magasin de musique, et de cacher le bijou en le collant avec un chewing-gum à l’intérieur d’une guitare électrique Ericson. Dès le lendemain, quand la coriace Corinne se rend à la boutique pour acheter la guitare, les cinq exemplaires Ericson du stock viennent juste d’être vendus à cinq idoles de la chanson. Corinne rend Richard responsable de cette bévue et rompt avec lui. Elle se met sur la piste des idoles avec sa copine Vonny tandis que Richard, repentant, part aussi à la chasse au trésor, mais avec l’aide de Gisèle dans le but de remettre le bijou à sa place avant le retour de Mylène. Ils vont devoir approcher les idoles lors de leurs prestations artistiques pour retrouver celle parmi les cinq qui détient la fameuse guitare au trésor : est-ce Charles Aznavour, Frank Alamo, Nancy Holloway, Johnny ou Sylvie (qui chante "La plus belle pour aller danser") ?

PATATE

De Robert Thomas
Distribution : Sylvie Vartan (Alexa Rollo)/Jean Marais/Danielle Darrieux/Anne Vernon/Pierre Dux/Henri Virlojeux/Mike Marshall/Laurence Badie/Daniel Ceccaldi/Julie Dassin
Synopsis : Léon Rollo, dit Patate, accompagné de sa femme et de sa fille qu'il adore, est un inventeur quasiment heureux. Son meilleur ami qui se prénomme Noël réussit tout ce qu'il entreprend et Patate est jaloux de sa chance exceptionnelle.
Patate a rassemblé 1 400 000 entrées en France. A l'international, Patate est sorti sous les titres suivants : "A friend of family" (USA), "Oh desquite de papai" (Brésil), "Patata" (Espagne, Mexique), "Saloperaien pataskaja" (Finlande), "L'amico de la famiglia" (Italie), "Patate" (Hollande), "Monsieur geht freund" (Allemagne)

Sylvie Vartan Sylvie Vartan

LES PONEYTTES (1967)

De Joël Lemoigne
Alice Arno/Daniel Ceccaldi/Bruno Coquatrix/Arlene Dahl/Iris Frank/Johnny Hallyday/Hubert Max/Corinne Piccoli/Paco Rabanne/Rosko/Paul-Loup Sulitzer/Patrick Topaloff
Synopsis : L'ascension et la chute d'un journaliste, nommé Max Torp, qui dirige conjointement un magazine pour jeunes, un club privé, une agence de tournée et une radio pirate. Les ennuis financiers s'accumulent et le financier Shoura Cassidy, un américain, exige le remboursement de l'argent investi. Acculé, Max, au volant de sa voiture, songe au suicide, lorsqu'il apprend qu'il est certainement sauvé grâce à la solidarité d'un groupe d'amis; c'est alors qu'il se tue dans un accident.
Sylvie chante "Deux mains".

SYLVIE A L'OLYMPIA (1969)

Documentaire de Jean Pourtalé
Produit par Télécip / Durée : 30 mn
Tourné en décembre 1968, ce documentaire a été diffusé en salles, entre les actualités et le long-métrage, durant les premières semaines de l'année suivante. On y suit tout d'abord Sylvie en répétitions et en coulisses. Après ce prologue, le film est constitué d'un Best of des concerts comprenant 6 chansons et ballets : "Irrésistiblement", "La Maritza", "Un p'tit peu beaucoup", "Deux mains", "On a toutes besoin d'un homme" et "Comme un garçon". Seuls de courts extraits ont été diffusés depuis

Sylvie Vartan