Le style Vartan - Années 2000

Le style Vartan

Années 2010

Aujourd'hui

Sylvie fait régulièrement l'objet d'articles décortiquant son style : New-York Magazine (qui l'a élue parmi les 40 femmes les plus élégantes de l'Hexagone) en 2014, ou encore Gala, Grazia et Vogue US en 2015 :

Nouvelle consécration en 2015, la parution aux éditions de La Martinière, d'un livre de Christian & Eric Cazalot, tout simplement consacré au look de Sylvie. Intitulé "Le Style Vartan", ce luxueux ouvrage abondamment illustré, met l'accent sur les collaborations de la chanteuse (couturiers, photographes) mais aussi son rayonnement médiatique en France et à l'étranger.
Lire l'interview des auteurs du livre Le style Vartan


Le Site Polyvore a même proposé des vêtements proches de ceux que portait Sylvie dans les années 60, prouvant si besoin est, l'influence que son style exerce encore aujourd'hui.

D'octobre 2016 à mars 2017, Sylvie a de nouveau été mise à l’honneur avec l’exposition "Déshabillez-moi ! Les costumes de la pop et de la chanson" au Centre national du costume de scène de Moulins. Etaient exposées des affiches (Olympia 99 et PDC 75), un document vidéo (extrait en couleurs de l'INA de l'Olympia 68) et trois tenues : la combinaison dos-nu d'Yves St-Laurent en paillettes Or et Strass pour l'Olympia 72, une robe en paillettes noires rebrodée de Strass de chez Chanel et la fameuse robe bleue de chez Réal pour l'Olympia 64 créée par Arlette Nastat, pour la Maison Réal. Le plus souvent vue en bleue, quelques photos existent où on voit Sylvie en porter une version jaune. Brigitte Bardot porte également la même robe dans le film "Une ravissante idiote".

Du 5 juillet 2017 au 5 janvier 2018, une robe de Marc Bohan portée par Sylvie a également été exposée au musée des Arts décoratifs, pour fêter les 70 ans de la création de la maison Christian Dior.

Pour son 14ème Olympia en septembre 2017, Sylvie portait deux smokings un blanc avec un cœur, une guitare et une note de musique brodés en rouge et un noir, créés par Olivier Lapidus pour la Maison Lanvin dont il venait de reprendre la direction artistique. "C’est drôle car son papa, Ted Lapi­dus, a créé en 1962 ma première robe de scène, blanche en dentelle et sans manches. Le milieu de la mode m’a sollicitée très tôt, je crois même que j’ai été une des premières à porter de la haute couture sur scène" (Gala du 13/9/2017)

Sylvie Vartan