Sylvie Vartan - Hommages & distinctions

Hommages & distinctions

Paris Sylvie

Sylvie Vartan 1970 : Triomphe des variétés remis le 17 décembre au Théâtre Marigny, par les producteurs Jacques et Jean-Paul Rouland. La profession a distingué Sylvie à l'occasion de la 25ème Nuit du Cinéma où les autres Triomphes ont été décernés à Lino Ventura, Patrick Mc Nee et Linda Thorson (cette cérémonie était à la fois l'équivalent de la "Nuit des Césars" et des "Victoires de la Musique")
1975 : Fauteuil d'or (115 000 spectateurs en 1 mois au Palais des congrès)
1985 : Chevalier des Arts et des Lettres
1987 : Ordre National du Mérite
1996 : Ordre du Cavalier de Madara(distinction Bulgare)
1998 : Chevalier de la Légion d'Honneur par Jacques Chirac
2004 : Stara Plamina (équivalent de la légion d'honneur bulgare)
2006 : Officier dans l'Ordre National du mérite par le Ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres
2010 : Officier de la Légion d'Honneur par Nicolas Sarkozy le 25 mai
2010 : Distinction Ivan VAZOV remise le 15 octobre par l’Ambassadeur Marin RAYKOV (distinction honorifique bulgare, équivalente à nos Arts et Lettres)
2011 : Trophée remis par Sony le 23 novembre pour 40 millions de disques vendus. Remise le même jour du grand collier de l'ordre de Saint Cyrille par le ministre de la culture bulgare Vehzdi Rachidov
2011 : Présidente du jury au 25ème Festival du film de Cabourg en juin 2011 et remise d'un Swann d'or pour ses 50 ans de carrière
2011 : Commandeur des Arts et des Lettres le 14 décembre par le Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand
2014 : Citoyenne d’honneur de la ville de Sofia en avril

Faire quelque chose

1991 : Création de l'Association Sylvie Vartan pour la Bulgarie
2005 : Ambassadeur de coeur à l'OMS
2005 : Soutien apporté aux infirmières bulgares et au médecin palestinien condamnés à mort en 2005 par le régime Lybien et libérés en 2007
2015 : Opposée au port de la fourrure animale, Sylvie est signataire d'une pétition demandant au parlement la création d'une commission d'enquête sur les méthodes d'abattage

Sylvissima

Sylvie Vartan Conséquence de la surmédiatisation des yéyés, Sylvie a été le prénom le plus donné aux petites filles nées en France entre 1963 et 1965
1965 : création de la rose "Sylvie Vartan"
1976 : Elue chanteuse préférée des jeunes et seconde femme la plus admirée derrière Simone Veil par un sondage du magazine "L'Express"
1978 : En novembre, Raynal commercialise une poupée mannequin à l'effigie de Sylvie
1979 : Première chanteuse à remettre un César (puis en 1985)
De 1980 à 1985 : studios de danse "Sylvie vartan Studios" en France et au Japon
1981 : Mise en circulation par la RATP d'un bus "Sylvie" dans le cadre de la promotion de son spectacle au Palais des Sports
1994 : Membre du Jury au Festival d'Avoriaz
1999 : Création pour les coulisses de l'Olympia d'un Moulage de ses mains
2008 : Trophée Marianne. A cette occasion, le groupe La Poste crée un timbre (ci-contre) à son effigie
2008 : Les japonais commercialisent un sushi à son nom et lui présentent un Alien Vartan !
2016 : Fait sans précédent pour une chanteuse, Sylvie figure en couverture d'un manuel d'histoire et en couverture d'une thèse américaine sur la sexualité des jeunes françaises des années 60

Hommages artistiques

Ton cinéma

Films faisant référence à Sylvie ou une de ses chansons :

  • Le feu follet de Louis Malle (1963) : interrogée par Maurice Ronet, une ado dit préférer Sylvie à Françoise Hardy
  • Une femme mariée de Godard (1964) : "Quand le film est triste"
  • L'âge ingrat : Noël Roquevert tient le 45T "La plus belle pour aller danser" dans les mains
  • Le bonheur d'Agnes Varda (1965) : affiche de Sylvie
  • Masculin, féminin de Godard (1966) : affiche de Sylvie et intervention de Marlène Jobert à qui Sylvie vient de dédicacer son EP "Quand tu es là"
  • Tout le monde il est beau,il est gentil de Jean Yann (1972) : parodie de Sylvie (look 67) implorant Jésus de faire revenir Johnny
  • La bonne année de Claude Lelouch (1973) : travesti chez Michou
  • Juliette et Juliette de Rémo Forlani (1974) : Marlène Jobert et Annie Girardot choisissent une photo de Sylvie pour illustrer la couverture d'un magazine
  • Peur sur la ville d'Henri Verneuil (1975) : photo de Sylvie sur le mur d'un bar
  • Diabolo Menthe de Diane Kurys (1977) : "Il revient", "La plus belle pour aller danser" chantée par toute la classe
  • Le père Noël est une ordure (1983) : Christian Clavier chante "Comme un garçon"
  • Exposed (Surexposé, USA, 1983) : affiche de Sylvie au Palais des Sports 81
  • Marche à l’ombre de Michel Blanc (1984) : affiche dans le métro de Sylvie et Tony Scotti en couverture du magazine VSD
  • Souvenirs, souvenirs d'Ariel Zeitoun (1984) : "Il revient", "Tous mes copains" et audition d'une fille sur "Oui c'est lui"
  • He's my girl (USA) 1987 : She can dance
  • Enfants de salaud de Tonie Marshall (1996) : Anémone fantasme sur la robe de l'Olympia 64, chante "La plus belle pour aller danser" reprise à la fin du film par Nathalie Baye et les autres comédiens
  • On connait la chanson d'Alain Resnais (1997) : Lambert Wilson chante "La plus belle pour aller danser"
  • Nettoyage à sec d'Anne Fontaine (1997) : Mathilde Seigner en Johnny et Stanislas Merhar travesti en Sylvie chantent "J'ai un problème"
  • Waterboys de Shinaku Yaguschi (Japon) 2001 : "Irrésistiblement" couvre la scène la plus importante du film
  • Cuestame (Espagne, 2001) : "Si je chante"
  • Huit femmes de François Ozon (2002) : "Toi jamais" chanté par Catherine Deneuve
  • Podium de Yann Moix (2003) : recherche d'un sosie de Sylvie
  • Quand j'étais chanteur de Xavier Giannoli (2006) : Depardieu chante "Comme un garçon"
  • Thelma, Chantal et Louise de Benoît Petre (2010) : "Les filles n'ont pas de dégoût" ; Chris Garneau chante "La plus belle pour aller danser"
  • Ruby Sparks (Elle s'appelait Ruby, USA, 2012) : "Quand tu es là"
  • Cloclo de Florent Siri (2012) : collage d'affiches de Cloclo sur celles de Sylvie, France Gall commente une photo de Sylvie & Johnny
  • Demi(e)-soeur de Josiane Balasko 2012: "Qu'est ce qui fait pleurer les blondes ?"
  • Boule et Bill d'A. Charlot (2013) : "Qu'est ce qui fait pleurer les blondes ?"
  • Pas son genre de Lucas Belvaux (2014) : Karaoke d'Emilie Duquesne sur "La Maritza"
  • Saint Laurent de Bonello (2014) : photo de Sylvie et demande de cette dernière d'avoir un costume du créateur
  • Marie-Francine de Valérie Lemercier (2017) : les actrices chantent "L’amour c’est comme une cigarette" + version de Sylvie reprise en générique de fin
  • Barbara de Mathieu Amalric (2017) : Sylvie est évoquée deux fois

Signé Sagan

Livres faisant référence à Sylvie ou une de ses chansons :

  • "C'est fatal" dans la nouvelle "Se perdre" d'Annie Ernaux (Gallimard, 2001)
  • "Satya" (série des "Blue cerises") de Jean-Michel Payet
  • "Les Hauts de Ramatuelle" de Françoise Parturier
  • "Dans les yeux jaunes des crocodiles" de Katherine Pancol
  • "RU" de Kim Thuy (page 57)...

Sur la musique

Chansons faisant référence à Sylvie ou une de ses chansons :

  • Johnny Hallyday ("Madison twist") en 1962
  • Sacha Distel ("La la Song") en 1963
  • Gilbert Bécaud ("Dis Mariette") en 1964
  • Chouchou ("Johnny, Françoise et Sylvie") en 1964
  • Michel Delpech ("Inventaire 66")
  • Lucius Ergott ("Années 2024") en 1968
  • Vetty ("Johnny si tu viens à Saint Etienne") en 1968
  • André Verchuren ("Le chouchou de mon coeur")
  • Henri Salvador ("Pauvre Jesus Christ")
  • Le festival Robles ("Ma caravane")
  • Antoine en duo avec Danièle Gilbert ("Scusez-moi m'sieur Antoine") en 1971
  • C. Jérôme ("A plein tubes") en 1974
  • Valia ("Johnny avait 20 ans") en 1975
  • Michel Delpech ("Quand j'étais chanteur")
  • Michèle Torr ("Discomotion")
  • Monty ("Souviens toi 63") en 1981
  • Pierre Gilbert chante les yéyés
  • Sheila ("Johnny, Sylvie, Cloclo et moi") en 1983
  • Pascal Sevran ("Amoureux de Sylvie") en 1996
  • Loquillo Y Trogloditas ("Johnny & Sylvie")
  • Annie Cordy ("Viens prendre un verre")
  • Bénabar ("Maritie et Gilbert Carpentier")

Version originale

Chansons de Sylvie ayant été reprises :

  • "La plus belle pour aller danser" par Marie Myriam, Nolwenn Leroy et Bugsy, Pompilia Stoian, Steve Estatof, Sofia Essaidi, Emilie-Claire Barlow, Marie-Noël, Luce ("la nouvelle star"), Chris Garneau et Face & the gluteens. Devenu un standard de la chanson française, c'est le titre le plus adapté à l'étranger : en espagnol par Karina et Frida Boccara (La más bella del baile), en anglais par Bobbi Martin ("I don't want to live (without your love)"), en allemand par Lill Babs ("Andere sind genauso lieb wie du") et en Asie par Thanh Lan ou Ngoc Lan, pour ne citer qu'elles
  • "Nicolas" par Amel Bent
  • "La Maritza" par Chimène Badi ou par Bénabar
  • "Irrésistiblement" par David Hallyday ou Wildside
  • "2'35 de bonheur" par Camelia Jordana
  • "Par amour par pitié" par Isabelle Boulay, Valérie Lemercier ou encore Les Sultans
  • "Moi je pense encore à toi" par Marie Myriam
  • "La chanson au brouillon" par Nathalie Simard
  • "Distant Shores" par Jonathan Cain et Robbie Patton aux Etats-Unis
  • "Easy Love" par Dionne Warwyck aux Etats-Unis
  • "Tape tape" par Vanessa Demouy
  • "La drôle de fin" par Sofia Essaïdi
  • "Je n'aime encore que toi" par Mathilde & Marie-Amélie Seignier
  • "L'amour c'est comme une cigarette" par Jenifer ou par Steve Estatof
  • "Danse la chante la", "Qu'est-ce qui fait pleurer les blondes?", "Ta sorcière bien aimée", et "Petit Rainbow" par Lili Montès
  • "J'ai un problème" par Stone & Charden et par Carlos & Josiane Balasko ou encore par Laurent Gerra & Mathilde Seignier
  • Michèle Richard (Québec") : "Quand le film est triste ", "Je suis libre ", "La plus belle pour aller danser", "Comme un garçon" (entre autres !)

Ne l'imite pas

Sylvie a également été la cible d'imitateurs (sans parler des transformistes). Citons :

  • Liane Foly
  • Yves Lecocq (dans un numéro des Carpentier "La Drôle de fin" ou encore "Comme la Vartan")
  • Chantal Gallia
  • Nathalie Dessay (dans une émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché")
  • Mathilde Seigner
  • Sophie Darel
  • Rita Pavone (Due Minuti de Felicita)
  • Vittoria Belvedere ("Come un ragazzo")
  • Claude Véga
  • Sandrine Alexi
  • Jean Guidoni ou encore Vanessa Demouy,
  • Valérie Payet (Journaliste et présentatrice du Loto du France 2 et Fan de Sylvie),
  • Laurent Viel
  • Véronic Dicaire
  • Laurent Spielvogel
  • Mais leur "victime" n'est pas en reste puisque Sylvie a démontré, à la radio, qu'elle sait quant à elle imiter : Louis Armstrong, Dalida, Mireille Mathieu, Pétula Clark et elle a imité - dans les émissions de travestissements de Patrick Sébastien - Tina Turner (Proud Mary) et Elton John (Crocodile Rock)

    Quel effet ça m'a fait

    • C'est Jacques Brel en personne qui a autorisé et encouragé Sylvie à mettre sa chanson "Ne me quitte pas" à son répertoire dès l'Olympia 72. L'amitié de Brel pour Charley Marouani ne pouvait que le rapprocher de Sylvie. L'imprésario est également à l'origine des liens chaleureux qui unissaient Sylvie et Barbara.

    • En 1972, quand Maritie Carpentier téléphone à Serge Gainsbourg pour lui faire part du désir de Sylvie qu'il participe à son prochain "Top" et lui écrive à cette occasion des chansons originales, celui-ci se met aussitôt au travail malgré sa crainte que Sylvie (qu'il considère comme "un peu trop bien élevée") se refuse à chanter certaines expressions argotiques. L'enregistrement du trio Gainsbourg/Birkin/Vartan ("Les filles n'ont aucun dégoût") et du duo antimilitariste Sylvie/Jane ("Les haricots") se déroule au mieux et Sylvie ne modifie aucunement les textes de Serge. Au soir du 6 mai, à la sortie des studios des Buttes-Chaumont d'où le show vient d'être diffusé en direct, Gainsbourg ne cache pas sa satisfaction et déclare aux journalistes présents : "Sylvie est un bijou ! C'est une grande. Elle excelle dans la chanson, la danse et même la comédie ce dont fort peu d'artistes en France sont capables...". En 2007, Sylvie a repris pour son album Nouvelle vague "Attends ou va-t-en" que Serge Gainsbourg a composé pour France Gall puis "Comment te dire adieu ?" pour un hommage télévisé en 2011.

    • Georges Brassens avait beaucoup de sympathie et d'admiration pour Sylvie. Il les lui prouva en l'invitant à chanter avec lui "A l'eau de la clairefontaine" en octobre 1971 dans l'émission de Jacques Chancel et, plus tard, à l'occasion d'interviews qu'il accorda pour la sortie de l'album "Emilie jolie" (écrit par Philippe Chatel en 1980). Syvie lui a elle même rendu hommage en reprenant "les amoureux des bancs publics" en 2011 à Sète, ville natale du poète.

    • De même, le comédien Paul Meurisse a témoigné son admiration à Sylvie lors d'émissions télévisées. Ensemble, ils ont joué un extrait de "Pygmalion" de Bernard Shaw pour un "Top à " des Carpentier de 1972. Sylvie l'a remercié en chanson à la télévision avec "Vous le comédien" (sur la musique de "Toi le garçon") en 1974.

    • En novembre 1975, lors d'un "Système 2", Sylvie a passé le relais du Palais des Congrès à Léo Ferré et l'a interviewé. Ce dernier, vivant alors en Italie depuis plusieurs années, a chaudement félicité Sylvie pour ses shows de la RAI qui lui valent une immense popularité là-bas. 20 ans plus tard, la chanteuse reprendra "La vie d'artiste" au Casino de Paris puis, en 1999, "Paris canaille" lors de son "Tour de Siècle" à l'Olympia

    • Jean-Michel Rouzière était un ami de Sylvie qui a dirigé le Théâtre des Variétés de 1975 à sa mort en 1989. Page 33 du livre "Irrésistiblement" de Camilio Daccache, on peut lire une lettre de Jean-Michel Rouzière adressée à Sylvie en 1977, lui faisant part de son souhait de la voir jouer dans son théâtre. Presque 40 ans plus tard, Sylvie répond enfin à l'invitation de feu son ami en jouant la pièce "Ne me regardez pas comme ça"

    • Leonard Cohen rend hommage à Sylvie et à son album "Sylvie à Nashville" (1964), dans ses Mémoires parus en 2012 : "Sylvie Vartan a enregistré un album en français à Nashville, je ne sais pas si vous l’avez déjà écouté, c’est un grand disque" (I’m Your Man : The Life of Leonard Cohen, Sylvie Simmons)

    • Quincy Jones : "Je connais Sylvie depuis qu'elle a débuté : collégienne du twist ! La longévité de la carrière de Sylvie est magnifique !" (source TéléStar 30/4/2017)

    Dis-moi que tu m'aimes

    • Ont également déclaré leur admiration pour Sylvie : Frédéric Mitterrand, Robert Hossein, Roger Peyrefitte, Candice Patou, Jacques Weber, Philippe Séguin, Rachida Dati, Henri Chapier, Lio, Liane Foly, Gérard Lefort (Libération), Claude Sarraute, Valérie Payet, Mathilde Seigner, Caroline Cellier, l'actrice américaine Elle Fanning, Mika, Catherine Ringer (interview Platine 2008), Madonna, Cyrielle Clair, Bénabar, Les Brigitte, Patricia Kaas, Jean-Pierre Darroussin, Julien Clerc, Michel Cymès et la styliste japonaise Anna SUI qui s'est inspirée de son style...

Sylvie Vartan