Top à Sylvie Vartan

Emission du 6 mai 1972

Show produit par Maritie et Gilbert CARPENTIER, réalisé par André FLEDERICK, chorégraphie d’Yvonne MESTRE

Evoluant de plus en plus vers la comédie musicale, la collaboration entre les Carpentier et Sylvie vise à démontrer à ceux qui en doutent encore que les talents de la blonde idole ne se limitent pas à la chanson mais touchent aussi la danse et même au théâtre. L’ouverture se fait sur « Pour lui je reviens » (chanson alors inédite) où Sylvie effectue un simili strip-tease dansé. Certaines chansons originales du show restent dues au tandem DEBOUT/DUMAS : « Cet impossible amour » en duo avec Jean-Jacques DEBOUT et « Dites-moi comment en duo » avec CARLOS. Qui a dit que Serge GAINSBOURG n’a jamais composé pour Sylvie ? Non seulement il l’a fait en exclusivité pour ce show, mais il a chanté avec elle et Jane BIRKIN sa chanson « Les filles n’ont aucun dégoût » et signé le duo VARTAN/BIRKIN « Pour des haricots » (antithèse très second degré de « Si j’étais général » !). C’est une Sylvie mi-Dietrich/mi-Marilyn dans « Lui », prestation très proche de celle du film Malpertuis qu’elle vient de tourner, avant de présenter un ballet animalier qui aurait dû être un avant-goût de sa comédie musicale « Alice au pays des merveilles » alors en préparation. Elle donne également un aperçu de ses dons de comédienne en donnant la réplique à Jean-Claude BRIALY dans une scène de la pièce de Jan de HARTOG et COLETTE « Le ciel de lit », que l’acteur jouait à l’époque au Palais-Royal, dans une mise en scène de Jacques CHARON. Les autres chansons de son propre répertoire que Sylvie interprète seule ou avec ses danseurs sont : « L’heure la plus douce de ma vie », « C’était la belle vie » et « Dilindam » en final. La plupart des séquences de ce show ont été réalisées en direct des Buttes-Chaumont.

Les commentaires sont clos.