En bref

Sylvie Vartan est née en Bulgarie en 1944, d’un père franco-bulgare et d’une mère hongroise.
Arrivée à Paris en 1952, elle débute dans la chanson en 1961 grâce à son frère Eddie qui la recrute pour un duo avec Franckie Jordan (« Panne d’essence »). Le succès étant immédiat, elle enchaîne tubes (« Tous mes copains », « La plus belle pour aller danser »), concerts à l’Olympia (notamment avec les Beatles en 1964 ou son époux Johnny Hallyday en 1967), tournées en France et à l’étranger. Sylvie enregistre plusieurs albums en langues étrangères et devient très populaire au Japon et en Italie.

Les shows chorégraphiés font sa renommée dès la fin des années 60.

Entre 1975 et 1991, elle continue d’enchaîner les tubes (« Qu’est-ce qui fait pleurer les blondes ? », « Nicolas », « L’amour c’est comme une cigarette ») et les grands spectacles au Palais des Congrès, au Palais des sports, et donne des concerts mémorables à Las Vegas en 1982, lors de son retour en Bulgarie en 1990 ou au Parc des Princes avec Johnny Hallyday en 1993.

Hormis deux spectacles au Palais des Congrès en 2004 et 2008, la chanteuse privilégie depuis 20 ans les concerts intimistes : Casino de Paris (1995), Olympia (6 autres fois entre 1996 et 2017), Théâtre du Châtelet (2010 et 2011), Pleyel (2011 et 2021), Théâtre de Paris (2013), Folies Bergère (2014), Grand Rex (2018) et Théâtre Edouard VII (2021).

Chanteuse, danseuse, Sylvie Vartan a également été comédienne, notamment dans le film « l’Ange noir » en 1994 et la pièce de théâtre « Ne me regardez pas comme ça » en 2015.

Sylvie est la mère de David Hallyday (né en 1966) de son mariage (de 1965 à 1980) avec Johnny Hallyday et de Darina qu’elle a adoptée en 1997 avec Tony Scotti (son mari depuis 1984).

Les commentaires sont clos.