Filmographie

Cette rubrique ne recense que les fictions. Des documentaires sur la chanteuse ont été réalisés et parfois diffusés en salle, comme le reportage Sylvie à l’Olympia de Jean Pourtalé (1968). Mentionnons également les documentaires J’ai tout donné et Mon amie Sylvie (1972) réalisés par François Reichenbach.

En tant que comédienne, Sylvie a été pressentie pour jouer dans les films suivants : Les parapluies de Cherbourg (Jacques Demy), Pierrot le fou (Jean-Luc Godard), La vie de château (Jean-Paul Rappeneau), Les Biches (Claude Chabrol) et Le bonheur est dans le pré (Etienne Chatiliez).

D’autres projets n’ont pas vu le jour avec Darryl Zanuck (source Truthcelebs) ou encore Jacques Demy (avec Yves Montand, Annie Cordy et Dominique Sanda – source émission Restez donc avec nous le mardi du 13/12/1977)

SOUS LE JOUG (Pod Igoto)


Film de Dako Dakovski (1952)
Distribution : Miroslav Mindov / Lili Popivanova / Petko Karlukovsky / Vasil Kirkov
Premier film tourné en Bulgarie (Sylvie y faisait de la figuration ; elle avait 6 ans)


UN CLAIR DE LUNE A MAUBEUGE

Film de Jean Chérasse (sortie nationale le 19/12/1962)
Distribution : Claude Brasseur (Walter)/Jean Carmet (Le chauffeur)/Jacques Dufilho (Le directeur de la Maison de la Radio)/Bernadette Lafont (Charlotte)/Jean Lefebvre (Un mineur)/Robert Manuel (Le directeur de la maison de disques « Superdisco »)/Maria Pacôme/Pierre Perrin/Jean Richard (Philibert)/Henri Salvador/Michel Serrault (Charpentier)/Sylvie Vartan (La chanteuse de rock)
Chansons du film : « Clair de lune à Maubeuge » par Bourvil
« Dédé sert des desserts » par Sylvie Vartan (qui tient avec humour le rôle d’une débutante lancée comme un produit par sa maison de disques)


JUST FOR FUN

Film belge (inédit en France) produit par Milton Subotsky et réalisé par Gordon Flemyng (1963)
Distribution : Mark Winter/Cherry Rolland/Alan Freeman
Numéros chantés de Richard Anthony/Billy Bridge/Les Chaussettes noires

Sylvie y chante « M’amuser » et « Dansons »


D’OU VIENS-TU, JOHNNY?

Film de Noël Howard (1963)

Produit par Hoche Productions/SNC
Musique : Eddie Vartan

Distribution : Johnny Hallyday/Pierre Barouh/Daniel Cauchy/Évelyne Dandry/Jean-Jacques Debout/Pascal Duffard/Jean Franval/André Pousse/Jean-Marie Rivière/Fernand Sardou/Hélène Tossy/Henri Vilbert
Synopsis : Johnny est un jeune Parisien au cœur pur, passionné de rock’n’roll. Le sous-sol d’un bar lui sert de salle de répétition avec ses musiciens, en échange de menus services rendus au patron, M. Franck. S’apercevant être en fait manipulé par des truands, il se révolte et jette à la Seine un chargement de drogue qu’il était chargé de convoyer à son insu. Menacé de mort, il part se réfugier auprès des siens en Camargue où le rejoindra la jolie Gigi (incarnée par Sylvie qui chante « A plein coeur »)


CHERCHEZ L’IDOLE

Film de Michel Boisrond (1964)
Distribution : Frank Alamo/Charles Aznavour/Mylène Demongeot/Pierre Doris/Johnny Hallyday/Eddy Mitchell/Dany Saval/Nancy Holloway
Synopsis : La grande vedette de cinéma Mylène Demongeot part à la chasse au trésor et doit approcher les idoles lors de leurs prestations artistiques pour retrouver celle parmi les cinq qui détient la fameuse guitare au trésor : est-ce Charles Aznavour, Frank Alamo, Nancy Holloway, Johnny ou Sylvie (qui chante « La plus belle pour aller danser ») ? »


PATATE

Film de Robert Thomas (1964)

Distribution : Sylvie Vartan (Alexa Rollo)/Jean Marais/Danielle Darrieux/Anne Vernon/Pierre Dux/Henri Virlojeux/Mike Marshall/Laurence Badie/Daniel Ceccaldi/Julie Dassin
Synopsis : Léon Rollo, dit Patate, accompagné de sa femme et de sa fille qu’il adore, est un inventeur quasiment heureux. Son meilleur ami qui se prénomme Noël réussit tout ce qu’il entreprend et Patate est jaloux de sa chance exceptionnelle.

Patate a rassemblé 1 400 000 entrées en France. A l’international, Patate est sorti sous les titres suivants : « A friend of family » (USA), « Oh desquite de papai » (Brésil), « Patata » (Espagne, Mexique), « Saloperaien pataskaja » (Finlande), « L’amico de la famiglia » (Italie), « Patate » (Hollande), « Monsieur geht freund » (Allemagne)


LES PONEYTTES

Film de Joël Lemoigne (1967)
Distribution : Alice Arno/Daniel Ceccaldi/Bruno Coquatrix/Arlene Dahl/Iris Frank/Johnny Hallyday/Hubert Max/Corinne Piccoli/Paco Rabanne/Rosko/Paul-Loup Sulitzer/Patrick Topaloff
Synopsis : L’ascension et la chute d’un journaliste, nommé Max Torp, qui dirige conjointement un magazine pour jeunes, un club privé, une agence de tournée et une radio pirate. Les ennuis financiers s’accumulent et le financier Shoura Cassidy, un américain, exige le remboursement de l’argent investi. Acculé, Max, au volant de sa voiture, songe au suicide, lorsqu’il apprend qu’il est certainement sauvé grâce à la solidarité d’un groupe d’amis; c’est alors qu’il se tue dans un accident.
Sylvie chante « Deux mains ».


MALPERTUIS : HISTOIRE D’UNE MAISON MAUDITE

Film de Harry Kümel (1971)
Distribution : Orson Welles/Susan Hampshire/Michel Bouquet/Mathieu Carrière/Jean-Pierre Cassel et Sylvie qui chante « Lui » (dans la version française)/ »He was made for me » (dans la version anglaise)
Synopsis : Le jeune marin Yann revient de mer à Anvers. Il suit une femme (Sylvie) dans une taverne. Yann se réveille dans son lit à Malpertuis, la demeure familiale. Son oncle Cassave se meurt et appelle toute la famille et tous ses familiers autour de lui pour leur faire part de ses dernières volontés. Il charge Yann de poursuivre son œuvre, précisant que sa cousine Euryale est liée à lui. Après la mort de Cassave, des phénomènes étranges vont se manifester : Mathias Crook est assassiné cloué au mur, des lutins malfaisants apparaissent, tout se charge de folie…

ABSENCES REPETEES

Film français de Guy Gilles (1972)

Distribution : Patrick Penn/Danièle Delorme/Yves Robert/Nathalie Delon/Patrick Joaunné/Corinne Le Poulain/Richard Berry/Jean-Pierre Léaud:Jeanne Moreau/Xavier Gélin

Apparition de Sylvie dans son propre rôle, à une réception


L’ANGE NOIR

Film de Jean-Claude Brisseau (1994)

Distribution : Sylvie Vartan (Stéphane Feuvrier) / Michel Piccoli / Tchéky Karyo / Lisa Herédia / Alexandra Winisky / Claude Faraldo / Dominique Suchareau / Philippe Torreton / Claude Winter
Synopsis : Stéphane est mariée à Georges Feuvrier, un riche magistrat avec qui elle a une fille de 18 ans, Cécile. Découvrant que son amant, Wadek Aslanian, a une liaison avec une autre femme, Stéphane le tue. Avec l’aide de Madeleine, son alliée de toujours, et qui est à son service, Stéphane met en scène une tentative de viol en vue de légitimer ainsi son crime. Incarcérée, elle est défendue par un avocat, ami de son mari, Paul Delorme.

Ce film a rasssemblé 87 000 entrées en France.


MAUSOLEE POUR UNE GARCE (France 3)

Téléfilm d’Arnaud Sélignac (2001)
D’après le roman de Frédéric Dard
Scénario : Gérard Carré
Distribution : Jacques Weber (Henri Taride) / Francis Huster (Lucien Valmy) / Natalia Dontcheva/ Amélie Daure (Eva) / Thierry Neuvic (Hervé) / Marianne Groves / Chick Ortega…

Synopsis : Agnès ne vit plus avec Lucien, devenu son ex-mari après une séparation houleuse. Manipulatrice machiavélique, la belle coule des jours plus ou moins heureux avec Hervé, son amant du moment. Un détail la gêne toutefois : elle aimerait bien bénéficier d’une somme d’argent conséquente pour améliorer son quotidien. En elle germe une idée perfide. Pourquoi ne pas faire assassiner tout bonnement Lucien et empocher du même coup le montant de l’assurance vie qu’il a souscrite en sa faveur ? La tâche devrait se révéler aisée. Devenu clochard, Lucien est une proie facile. Hervé, l’amant d’Agnès, a reçu de la belle la consigne d’assassiner son ex-mari, un ancien avocat devenu clochard. Mais Hervé ne peut pas se résoudre à devenir un assassin. Après avoir fait la connaissance de Lucien, l’ex-compagnon sans domicile fixe, il sympathise rapidement avec lui. Les affaires de la perfide Agnès sont loin de s’arranger, puisque Hervé finit par tomber amoureux de la ravissante Eva, la fille d’Agnès. Lucien, qui tente un retour auprès de son égérie, doit se rendre à l’évidence : c’est d’une infirmière que viendra son salut…


DES GENS QUI S’EMBRASSENT

Film de Danièle Thompson (2013)
Distribution : Eric Elmosnino, Lou de Laâge et Kad Merad
Précisions : Sylvie apparait quelques secondes au début du film aux côtés de Kad Merad dans une soirée jet set. On voit la scène sur un pc portable lors des préparatifs du mariage. Son nom figure au générique de fin.


TU VEUX OU TU VEUX PAS ?

Film de Tonie Marshall (2014)
Présenté au festival d’Angoulème le 22/08/2014 / Sortie nationale le 1/10/2014
Distribution : Sophie Marceau, Patrick Bruel, André Wilms, Jean-Pierre Marielle, François Morel
Synopsis : Sylvie joue Nadine, la mère de Lambert, sex addict repenti interprété par Patrick Bruel, qui tente de se racheter une conduite en devenant… conseiller conjugal. Abstinent depuis plusieurs mois, la situation se complique lorsqu’il recrute une assistante, la séduisante Judith, dont la sexualité débridée va très vite mettre ses résolutions à rude épreuve…
Précisions : « Tu veux ou tu veux pas » était initialement intitulé « Les missionnaires » puis « Addicts » pour finalement reprendre le titre d’une chanson à succès de Brigitte Bardot

Les commentaires sont clos.