Top à Sylvie Vartan

Emission du du 9 décembre 1972

Show produit par Maritie et Gilbert CARPENTIER, réalisé par André FLEDERICK, chorégraphie de Jean MOUSSY

Grâce au record d’audience obtenu par leur premier Top et au triomphe reçu lors du dernier Olympia, les Carpentier décident exceptionnellement de consacrer pour la seconde fois de l’année leur émission à la même artiste. Le show débute avec Sylvie et ses danseurs dans le ballet Shaft d’Howard JEFFREY, repris ici par son assistant John ALMARAZ, de même que le Medley « Rock n’roll music/Never been to Spain/Proud Mary ». De son récent Olympia, Sylvie chantera également la chanson-hommage à son père pour une des toutes premières fois à la télévision ainsi que « Pour lui je reviens » dans les costumes d’Yves SAINT-LAURENT. Les quelques originaux du tandem DEBOUT/DUMAS sont, cette fois, le très joli et sensuel « Ne nous déshabillez pas M. Hamilton » (en duo avec Chantal GOYA remplaçant au pied levé Brigitte BARDOT, qui a dû déclarer forfait pour raison de santé), « Quand un petit pâtissier » avec CARLOS et, en final, pour affirmer clairement leur réconciliation : « Cher Harry » avec Johnny, un numéro chanté et dansé sur la Libération de Paris où Sylvie a des accents d’Arletty face à un Johnny en G.I. assez libidineux. Sylvie se montrera tout aussi surprenante dans une inquiétante chorégraphie en référence au Bal des Vampires. Enfin, la chanteuse ne désespère pas de faire du théâtre comme en témoigne une scène très drôle de « Pygmalion » de Bernard SHAW avec le regretté Paul MEURISSE, Lise DELAMARE de la Comédie-Française et Jean-Laurent COCHET, professeur au Conservatoire National d’Art Dramatique.

Les commentaires sont clos.